Archive for the ‘Compléments alimentaires marins’ Category

Des allégations santé validées? Non?

mardi, avril 19th, 2011

Une très bonne nouvelle quant aux allégations utilisées pour les Oméga vient de tomber.

Le panel NDA vient de publier son 4ème lot d’allégation de santé avec de nouveaux avis positifs et des confirmations d’avis positifs de l’EFSA:

Nouveaux avis sur allégations génériques selon l’article 13.1

       Les aliments à teneur réduite en acides gras saturés et le maintien des taux de cholestérol et de LDL-cholestérol

Confirmation d’avis sur allégations génériques selon l’article 13.1

       EPA et DHA  et maintien des fonctions cardiaques normales (reconfirmation de l’allégation acceptée en 2010) pour un apport de 250 mg d’EPA et DHA par jour

       DHA  et maintien des fonctions cérébrales normales (reconfirmation de l’allégation acceptée en 2010) pour un apport de 250 mg de DHA par jour

       EPA et DHA  et maintien de la vision normale (reconfirmation de l’allégation acceptée en 2010) pour un apport de 250 mg de DHA par jour

       EPA et DHA  et maintien de la pression sanguine normale (reconfirmation de l’allégation acceptée en 2009)

       EPA et DHA  et maintien d’une concentration sanguine normale en triglycérides (reconfirmation de l’allégation acceptée en 2009) pour un apport de 2 g d’EPA et DHA ou 2 g de DHA par jour (l’ancien avis de 2009 préconisait un apport de 2 à 4 g d’EPA + DHA)

       Acide alpha-linolénique et maintien d’une pression sanguine normale (reconfirmation de l’allégation acceptée selon l’article 14)

La vérité sur les Oméga 3 de l’huile de lin

mardi, avril 19th, 2011

Les Oméga 3 issus de poissons sauvages : EPA et DHA sont directement assimilables par l’organisme. Cependant notre organisme convertit au mieux 10% des Oméga 3 (ALA) contenus dans l’huile de lin.

Schéma : Conversion des acide linoléique et alpha linolénique en acide gras polyinsaturés à longue chaîne

Saisine Afssa Oméga 3

mardi, avril 5th, 2011

En France suite à différentes études on estime les apports moyens en acide alpha-linolénique compris entre 0,1 et 0,2 g/j, quels que soient l’âge et le sexe.

Les apports moyens en acide linoléique, sont eux compris entre 1 et 2 g/j.

Par conséquent le rapport acide linoléique/acide alpha-linolénique est trop élevé et dépasse en moyenne 10.

L’acide alpha-linolénique, précurseur de la famille des oméga 3, est indispensable car son rôle est lié au bon fonctionnement cérébral et visuel.

Le besoin physiologique minimum en acide alpha-linolénique est estimé à 0,8% de l’apport énergétique pour l’adulte c’est à dire 1,8g/j pour un AE de 2000kCal. Celui-ci est de 2% de l’AE pour l’acide linoléique ce qui équivaut à 4,4g/j pour le même AE.

Les déséquilibres entre l’apport en Oméga 3 et Oméga 6 est préjudiciable à la synthèse et à la disponibilité de l’EPA et du DHA et à leur incorporation dans les tissus, ce qui pourrait accentuer des perturbations physiologiques et contribuer à la survenue de pathologies telles que affections neuro-psychiatriques, les maladies cardio-vasculaires, les pathologies inflammatoires, le diabète et l’obésité.

Dans ce cadre, un apport acide linoléique/acide alpha-linolénique inférieur à 5 est admis.

Passons au vif du sujet : l’EPA et le DHA

Le DHA (acide docosahexaénoïque) constituant majeur de la structure et du fonctionnement cérébral et visuel.

La très faible conversion de l’acide alpha-linolénique en DHA clairement démontré a conduit à fixer le besoin physiologique minimum à 250mg/j pour un adulte.

L’EPA (acide eicosapentaénoïque).

Contrairement au DHA, la conversion de l’acide linolénique en EPA est significative dès lors que les apports en acide alpha-linolénique sont suffisants. Cependant un ANC a été défini à 250mg/j.

Apport chez la femme enceinte et allaitante en Oméga 3.

La teneur en acide gras polyinsaturés précurseurs et à longue chaîne des séries oméga 6 et oméga 3 de l’alimentation maternelle influence principalement le développement cérébral du nouveau né et la santé de la mère. C’est pourquoi des ANC ont été définis

Acide linoléique : 4% de l’apport énergétique (nombre de calories par jour)

Acide alpha-linolénique : 1% de l’AE

DHA : 250mg

EPA : 250mg

Apports nutritionnels conseillés en oméga 3 pour le nouveu-né, le nourrisson et les enfants de 1 à 3 ans

DHA : 70 mg

EPA : aucune donnée

Enfants de 3 à 9 ans

DHA : 125 mg

EPA : 125 mg

Adolescents de 10 à 18 ans

DHA : 250 mg

EPA : 250 mg